Top départ !

Voilà, nous y sommes.

Je suis allongé dans mon lit un dimanche après-midi, et je dois écrire le texte de cet article, lancer officiellement 2124story. Je commence cet essai de cette manière car, pour être honnête, c’est compliqué de condenser, de résumer les bientôt deux ans qui ont précédé l’accouchement de ce projet. Site ? Collectif ? Média ?

Voyez, même moi, je ne saisis pas encore bien ce que c’est.

C’est que vous, vous allez avoir un rôle à jouer.

Ça dépend donc aussi de vous.

Recherche de logo pour 2124story ©Gaëtan de la Rüe du Can 2124story

Tout est parti d’un coup de fil de Jean-Marie : « Ouais, j’ai un truc cool à te partager et tu me dis si tu es partant ». J’aime bien les trucs. Les trucs cool parfois, mais surtout les aventures où tu ne sais pas trop où mettre les pieds.


Ensuite, j’ai rencontré Benjamin, qui est un peu apporteur de l’affaire dans cette histoire, et on a commencé à fouiller, à chercher ce qu’on pourrait faire autour de ces fameux Jeux. C’est quand même un évènement mondial, un rassemblement de dingue autour de grandes valeurs, un nid à records du monde, une ruche d’athlètes et de personnalités incroyables. Pour tout vous dire, il ne me semble pas avoir jamais regardé une seule épreuve des JOP à la télévision. C’est moche, mais c’est vrai. Pourtant, le sport, je le vis et je le raconte au quotidien au travers du capteur de mon appareil photo. C’est pour ça, pour raconter ces histoires extraordinaires, que j’ai sauté les deux pieds dans cette aventure, et que je me retrouve donc à chasser le sommeil un dimanche après-midi.


Le problème, c’est que plein de gens vont se mettre comme nous à réfléchir à des idées chouettes, à exporter des vidéos canons sur des musiques bien senties pour manifester leur exaltation à l’approche de la cérémonie d’ouverture. Et on a pas voulu faire comme eux.


On a voulu aller plus loin, alors on a commencé par faire marche arrière.

L'enseigne des Olympiades de 1924

«

- Ben tu sais, les Jeux ont déjà eu lieu à Paris en 1924, on a qu’à faire un parallèle entre 1924 et 2024 ?

- Ouais mais y’a plein de monde qui va faire ça, même si on est les premiers on sera certainement pas les derniers !

- … »


Ne jamais négliger les bénéfices douteux de la fatigue et d’une consommation modérée de bière sur la créativité. C’est un soir, après avoir sollicité nos hémisphères respectifs plus que de rigueur, qu’est apparue ZE IDEA. C’était à l’origine une sous-partie d’un demi sujet issu lui même d’une grande tendance qu’on voulait traiter. Quand ça commence à être trop alambiqué, il vaut mieux aller dormir.

Tard dans le métro ©Gaëtan de la Rüe du Can 2124story
Place de la Concorde avant les festivités ©Gaëtan de la Rüe du Can 2124story

Avec #REMEMBER1924, nous allons vous faire revivre les Olympiades de 1924.

Avec #LIVE2024, nous allons voir tout ce qui fait les Jeux Olympiques et Paralympiques aujourd'hui en France.

Avec #IMAGINE2124, nous allons explorer les futurs possibles du sport.

"Paris 2124."


C’est tout con.


Et pourtant, en changeant un chiffre, on s’est ouvert un nouveau monde.


Un nouveau monde des possibles, personne n’y a jamais été. Nous n’irons jamais. Tout ce que nous pouvons faire : c’est imaginer, explorer les futurs possibles du sport.


C’est avec une immense fierté que nous vous invitons à suivre cette Enterprise pendant les quatre prochaines années. Nous allons essayer de créer une carte des futurs envisageables en fonction de ce que nous connaissons aujourd’hui, nous allons rencontrer ceux qui font le sport, l’habitat, la science, les idées de demain. Nous allons travailler avec des illustrateurs, des musiciens, des vidéastes, des créatifs de tout poil pour toucher du doigt la France de l’avenir.

Nous allons créer des capsules temporelles concentrant les fruits de nos recherches et de nos rencontres. Nous allons, avec nos petits neurones et nos petits doigts, tenter de vous embarquer vers ailleurs.


Ça commence aujourd’hui, ça s’appelle 2124Story.

Bricolage maison autour de notre logo ©Gaëtan de la Rüe du Can 2124story

Gaëtan de la Rüe du Can

Fait des photos, des raclettes et de l’escalade, parfois les trois en même temps.

Il a dessiné de ses doigts boudinés cette page que tu scrolles sans tout comprendre : c’est normal, il n’a pas tout saisi lui même.